Sécurité

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Lutte contre les cambriolages

 Les militaires de la Gendarmerie de MONTGISCARD  vous aident à avoir les bons réflexes.

« ÇA N'ARRIVE PAS QU'AUX AUTRES ! »

Le Département de la Haute-Garonne, les communes du Lauragais et de la périphérie toulousaine sont FORTEMENT impactées  par les cambriolages !!

 

  • Lorsque vous prenez possession d’un nouvel appartement ou d’une maison, pensez à changer les serrures.
  • Équipez votre porte d'un système de fermeture fiable, d'un viseur optique, d'un entrebâilleur.
  • Installez des équipements adaptés et agréés (volets, grilles, éclairage automatique intérieur/extérieur, alarmes ou protection électronique...). Demandez conseils à un professionnel.
  • N'inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés.
  • Si vous avez perdu vos clés et que l’on peut identifier votre adresse, changez immédiatement vos serrures.
  • Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boite à lettres, dans le pot de fleurs… Confiez les plutôt à une personne de confiance.
  • Fermez la porte à double tour, même lorsque vous êtes  chez vous. Soyez vigilant sur tous les accès, ne laissez pas une clé sur la serrure intérieure d’une porte vitrée.
  • De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes, surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique.
  • Ne laissez pas traîner dans le jardin, une échelle, des outils, un échafaudage…
  • Avant de laisser quelqu'un pénétrer dans votre domicile,  assurez-vous de son identité en utilisant l'interphone, le judas ou l'entrebâilleur de porte.
  • En cas de doute, même si des cartes professionnelles vous sont présentées, appelez le service ou la société dont vos interlocuteurs se réclament.
  • Ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre domicile.
  • Placez en lieu sûr et éloigné des accès, vos bijoux, carte de crédit, sac à main, clés de voiture et ne laissez pas d'objets de valeur qui soient visibles à travers les fenêtres.
  • Si vous possédez un coffre-fort, il ne doit pas être visible des personnes qui passent chez vous.
  • Photographiez vos objets de valeur pour faciliter les recherches en cas de vol.
    Notez le numéro de série et la référence des matériels, conservez vos factures, ou expertises pour les objets de très grande valeur.

Signalez  à la brigade de gendarmerie de MONTGISCARD en composant le 17, tout fait suspect pouvant laisser présager la préparation ou la commission d'un cambriolage.

Opération Tranquillité Vacances

La gendarmerie nationale en général, la  brigade de MONTGISCARD à l'effectif de 16 militaires,  veille sur les logements laissés vides pour les vacances. Voilà quelques conseils bien utiles afin de limiter au maximum les risques liés aux visites indésirables de vos habitations pendant les vacances.

Que devez-vous faire ?  

Avant de partir, vous devez signaler à la brigade de gendarmerie de votre domicile (composer le 17 ou présentez-vous à l'accueil pour remplir un formulaire)) , votre départ en vacances. Pendant votre absence, aidé par une application sur tablette,  des patrouilles de surveillance seront effectuées, de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end, afin de dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile.

Quelques incontournables avant de partir  

Ne pas laisser le courrier trop longtemps dans votre boîte aux lettres. Une personne de confiance doit pouvoir, pendant ces vacances, relever le courrier à votre place afin de ne pas éveiller les soupçons par une boîte débordant de lettres, colis et autres publicités. Vous pouvez également faire renvoyer automatiquement votre courrier par les services postaux sur votre lieu de villégiature.

N'oubliez pas, avant votre départ, de fermer correctement fenêtres et volets. Il est important de « faire vivre » votre logement. Un voisin ou un ami doit pouvoir régulièrement ouvrir et fermer les volets, allumer quelques lumières. Une prise de type « minuteur » peut permettre éventuellement d’allumer certaines lampes sans présence dans le logement. Vérifier le bon état de vos serrures et verrous, prenez conseils auprès de professionnels pour ces fermetures. Si vous le pouvez, renvoyez votre téléphone vers un ami ou membre de la famille.

Dans la mesure du possible, ne laissez pas de grosses sommes d'argent dans votre habitation. Mettez vos bijoux, objets d'art et valeurs en lieu sûr. Répertoriez et photographiez les. Le cas échéant, faites les évaluer par un expert et renseignez-vous auprès de votre société d'assurance, notamment au sujet des conditions de leur protection.

Adresses utiles :

Gendarmerie de MONTGISCARD  –8 rue Campolongo Tapogliano – tel : le 17 ou 05.34.66.70.40

 Formulaire OTV

 

Gendarmerie de Montgiscard

Précédemment associée à la Brigade de Castanet-Tolosan, la gendarmerie de Montgiscard est redevenue autonome afin de limiter l'étendue du territoire et permettre aux gendarmes de faire beaucoup plus d'interventions de proximité.

La Brigade de Montgiscard compte 16 gendarmes et couvre un territoire de 16 communes, ce qui représente environ 16 000 habitants.

La gendarmerie accueille le public tous les jours de 8h00 à 12h00 et et 14h00 à 18h00 et les dimanches et jours fériés de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h00.

Accès page Facebook Gendarmerie de la Haute-Garonne : facebook.com/gendarmerienationale/

Résultats de recherche d'images pour « numéro téléphone gendarmerie »

 

 

 

 

 

Retour

Le partage de la rue en toute sécurité

La vitesse provoque et aggrave les accidents. Elle les provoque car elle réduit les possibilités de manœuvrer à temps. Elle les aggrave puisque plus on roule vite plus le choc est violent et plus les conséquences sont dramatiques.

Les effets sur la conduite

Les limitations de vitesse ont été fixées à partir de l’observation des limites de l’individu et des lois physiques. Au-delà de ces limites, la sécurité des usagers de la route est en danger.

Un champ visuel réduit

Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

Une augmentation de la fatigue et du stress

Rouler vite fatigue, obligeant le conducteur à traiter un grand nombre d’informations dans un minimum de temps et à adapter en permanence sa vision. La vitesse induit un stress qui entraîne fatigue et perte de vigilance, deux facteurs importants d’accident.

Des risques d’accident plus graves

Plus la vitesse est élevée, plus le choc est violent en cas d’accident et plus les conséquences sont graves. Tout choc frontal au-dessus de 80 km/h entraîne quasi inévitablement la mort ou des séquelles irréversibles pour tout passager, même ceinturé..

Distances et règles de sécurité

Les excès de vitesse constituent la 2ème cause de mortalité sur les routes et près d’1 accident mortel sur 5 est dû au non-respect des limitations de vitesse. En 2010, si tous les conducteurs avaient respecté les limitations de vitesse 717 décès auraient pu être évités.

Une variation de la vitesse implique une variation significative du risque d’accidents mortels : une baisse de 1% de la vitesse moyenne fait baisser mécaniquement de 4% le taux d’accidents mortels.

 

 

 

 

 

Quelques règles essentielles de sécurité

  • Adaptez votre vitesse aux circonstances : lieux traversés, conditions de circulation et conditions climatiques, état de la chaussée, chargement du véhicule, état des pneus.
  • La distance d’arrêt augmente avec la vitesse. Elle correspond à la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur ajoutée à la distance de freinage du véhicule. Le temps de réaction varie de 1 à 2 secondes. La distance parcourue pendant ce délai augmente avec la vitesse. La distance de freinage du véhicule dépendra de l’état de la chaussée, mais surtout de la vitesse.
  • Il est donc primordial de respecter les distances de sécurité. Sur la route, laissez au moins 2 secondes entre vous et le véhicule qui vous précède. Sur autoroute, maintenez une distance au moins égale à deux lignes blanches de la bande d’arrêt d’urgence.
  • Redoublez de vigilance la nuit. Les feux de croisement n’éclairent qu’à 30 mètres. A 70 km/h, l’obstacle qui surgit dans la zone éclairée est inévitable.

Retour